Selon une étude du think tank libéral Institut Sapiens, cinq métiers sont en sursis : comptable, caissier, employé de banque ou d’assurance, secrétaire de direction et manutentionnaire.

Pour les uns, c’est un motif d’angoisse. Pour les autres, un formidable espoir. Mais les faits sont là et il faut s’y faire. Le numérique bouleverse le monde du travail et cette révolution digitale n’est pas près de s’arrêter.